Publié par : camillecerise | 15 avril, 2008

Un barrage au cœur de la terre

Le 2 avril dernier, la Société hydro électrique du Midi (Shem), filiale de Suez, a inauguré un barrage sous terrain, le barrage de la Verna, au cœur du pays basque. D’une puissance de 4 mégaWatts, il permettra de subvenir aux besoins électriques 20000 personnes.

Situé dans le gouffre de la Pierre Saint Martin (Pyrénées Atlantiques), le barrage de la Verna, construit à 700m de profondeur, produit de l’électricité grâce à l’eau. Le barrage se situe dans la salle de la Verna (190 m de haut, 250 m de large- la plus grande caverne jamais découverte en France). En amont, un torrent est piégé par une retenue d’eau de quatre mètres de profondeur et de quelques mètres de large. Du petit barrage, une conduite capte l’essentiel du débit et achemine l’eau vers une turbine installée quatre kilomètres plus bas à Sainte-Engrâce.

L’ouvrage a nécessité deux ans de travaux, pour un coût de 6 millions d’euros, apprend-on dans Pyrénées magazine. Le barrage a été construit sans l’aide d’engins de chantier, auxquels il était impossible de faire emprunter le tunnel d’accès. Sable, Béton, et poutrelles en acier ont été acheminés à la main ou sur de petits chariots. «Pour construire le barrage, il a fallu relever un véritable défi humain», révèle au Figaro Bernard Bertuola, chargé du projet chez Suez.
Le projet ne date pas d’hier. «Nous avons en fait repris un projet ancien mené par EDF dès 1956», explique Bernard Bertuola. D’abord intéressé par les capacités de la rivière Saint Vincent, le groupe abandonne son projet en 1960, après 4 ans de travaux, car les résulats escomptés ne sont pas la. Le tunnel construit par EDF est depuis utilisé par les spéléologues qui en ont fait le premier centre européen de spéléologie. Les spéléologues, tout comme l’association de pêcheurs du Pays de Soule ont participé au projet du barrage de la Verna, lancé à la fin des années 1990.

Pour informer le grand public, des visites seront proposées aux touristes dès cette année.
Le barrage rentre dans les ambitions de Suez, compte disposer de 18% de capacité de production d’énergie renouvelables à partir de 2009 en Europe dont 250mégaWatt supplémentaire d’hydraulique d’ici 2014 en France. Cette démarche est conforme aux engagements pris par le groupe lors du Grenelle de l’environnement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :