Publié par : pierre12 | 8 février, 2008

Energies renouvelables et emplois

Si les énergies renouvelables nous permettent de produire proprement et nous rendent moins vulnérables aux caprices du marché des énergies fossiles, leur développement semble aussi être synonyme de création de nouveaux emplois. Un forum de l’emploi concernant ce secteur est d’ailleurs organisé prochainement en Côtes d’Armor.

C’est ce que propose la Cité des Métiers des Côtes d’Armor , le 15 février prochain à Ploufragan. Plus précisément, il s’agit de « recrutements en direct« , comme l’indique le communiqué de presse. L’occasion pour nous de s’interroger sur les débouchées que peuvent offrir les énergies renouvelables, en terme d’emplois.

Pour la Cité des Métiers, les énergies renouvelables représentent « un vivier d’emplois dans toutes les filières : solaire, thermique ou photovoltaïque, géothermie, bois énergie, bureaux d’études spécialisés… » Comme tout autre forum de l’emploi, il s’agit de mettre en relation les personnes qui s’y rendent avec les entreprises d’un secteur qui recrutent. Concernant ce domaine d’activité, le département compte déjà un bon nombre d’entreprises prêtes à recruter. De plus, toutes les branches d’énergies renouvelables semblent être représentées (pour plus de précisions, je vous conseille de consulter ce site)

Des métiers d’avenir ?

Pour le Syndicat des Energies Renouvelables, ce secteur représente « un gisement de 75 000 emplois nouveaux d’ici 2010« . En 2004 la France comptait au total 38 900 emplois dans ce domaine d’activité. D’après une étude de ce syndicat la France dispose de nombreux « atouts » pour développer ce secteur, qui représente aussi un moyen de « renforcer une activité rurale menacée d’amenuisement et une opportunité de développer de nouvelles industries tournées vers le monde« . 

Selon eux, toutes les filières semblent prometteuses. Pour exemple : le développement économique qui résulte des énergies renouvelables chez certains de nos voisins européens. C’est le cas de l’Allemagne qui, en développant son parc éolien, « encourage la production d’acier dans ses industries« . Le secteur de la biomasse reste celui où l’on trouve le plus grand nombre d’emplois : 25 000 en 2004 (à titre d’exemple le second secteur qui en comprend le plus est celui des biocarburants avec 4200 emplois).

Peut être un secteur d’avenir et ce d’autant plus si les engagements internationaux de développement des énergies renouvelables sont respectés. Maintenant reste à voir si les filières étudiantes suivront, comme la demande d’ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :