Publié par : nicolpj | 5 février, 2008

Bénodet : l’hydrolienne expérimentale plongera le 1er avril

Initialement prévu au mois de janvier, le prototype d’hydrolienne, initié par la société quimpéroise HydroHélix et appelé « Sabella », sera finalement immergé dans l’estuaire de l’Odet (Finistère)  le 1er avril.  

L’entreprise bretonne veut ainsi prouver qu’il est possible de produire de l’électricité, grâce aux courants marins, à l’aide d’engins fixés au fond de l’océan. Le principe est relativement simple : les forts courants font tourner une turbine qui produit ainsi de l’électricité. Séduisant, le projet a pourtant dû revoir ses ambitions à la baisse, faute de financements. Malgré sa labellisation par le pôle Mer de Bretagne, les 10 millions d’euros prévus n’ont pu être réunis.Pour démontrer l’intérêt du recours à l’énergie marine, un prototype sera donc plongé pendant quelques mois et permettra ainsi de recueillir et analyser des données sur son comportement, ses performances et son impact. Si l’essai est concluant, les initiateurs du projet espèrent bien le transformer, sans doute en Bretagne. 

La machine, financée à hauteur de 40 % par la région, le conseil général du Finistère, l’Ademe et les communautés de Brest et Quimper sera présentée au public les 29 et 30 mars, sur le quai du commandant l’Herminier, à Bénodet.

Publicités

Responses

  1. Voilà un article « source » intéressant pour le reportage TV sur les éoliennes et sans doute pour le magazine papier.
    J’ai essayé de me renseigner un peu plus :
    Le projet du « Pôle Mer de Bretagne » concernant l’hydrolien s’appelle « Marenergie » (http://www.pole-mer-bretagne.com/marenergie.php).
    L’hydrolienne expériementale de Bénodet sera installée par la société Hydrohelix, fera 3 mètres de diamètre et produira 10 Kw de puissance électrique. Comparée cela aux éoliennes, l’hydrolienne présente un avantage économique non négligeable : une installation par une société bretonne (basée à Quimper) au lieu d’une société étrangère pour les éoliennes (Allemagne, Danemark, …).
    En revanche, l’éolien reste plus rentable en terme d’énergie produite puisque une éolienne produit facilement plus de 100 Kw sur certains sites. Mais, dans la mesure ou les courants marins sont perpétuels, contrairement au vent plus aléatoire, l’hydrolien peut sans doute combler son déficit de cette manière. Peut-être peut-on imaginer des hydroliennes de plus grande envergure (certaines éoliennes font plus de 30 mètre de diamètre). Bref, beaucoup d’interrogation autour de cette forme d’énergie, mais aussi beaucoup de potentiel semble-t-il …

    Lien intéressant, le site de la société Hydrohélix, qui présente bien le projet hydrolien : http://www.hydrohelix.fr

  2. La construction de l’hydrolienne expérimentale par la société hydrohelix vient de débuter.
    France 3 en a fait un reportage pour son édition du 11 février 2008 du 19/20 Bretagne. Voici le lien pour voir le journal télévisé et le reportage : http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b35a_1920&video_number=0

  3. Bonjour,

    Inventeur, j’ai déposé un concept d’hydrolienne de gouvernail visible sur mon site :

    http://inventions.a.verna.free.fr/pagehydrolienne.htm

    Il permet aux voiliers dépourvus de moteur thermique, d’avoir l’électricité et un moteur d’appoint à bord.

    Je cherche des partenaires pour développer, un prototype.

    Christophe Verna

  4. Bonjour Meven,
    nous sommes deux élèves qui fesont des recherches sur les hydroliennes.
    En effet, notre exposé porte sur ce nouveau projet qui nous parrait interessant.
    Notre problématique est : « L’hydrolienne, une énergie rentable ? »
    Nous rencontrons cependant quelques difficultés a y répondre car les documents sur celle ci y sont minimes.
    Pourrais tu alors nous aider a structuré convenablement notre exposé ?
    Merci de répondre a notre message.

  5. Malheureusement, je ne suis pas certain d’être plus « calé » que vous sur le sujet.
    Ceci dit, si je peux me permettre un point de vue personnel, il me semble difficile de répondre à votre problématique, étant donné que les hydrolienne ne sont qu’au stade expérimental en France pour l’instant. Donc difficile de déterminer leur rentabilité, tant en termes économiques qu’en termes technologiques.
    Mais les hydroliennes présente également un potentiel intéressant, notamment si on les comparent aux éoliennes.
    Le site Internet de Hydrohélix, société qui développe l’hydrolienne expérimentale de Bénodet, peut $etre intéressant pour vous car il présente bien le projet (voir le lien sur mon premier post).

  6. […] Reste une question de fond : présenté à ses débuts comme une énergie écologique, l’éolien est devenu très industriel. Alors, l’énergie éolienne est-elle si viable qu’on veut bien nous le faire entendre ? Mais d’un autre côté, n’est-il pas le plus réaliste au vu des possibilités technologiques et du potentiel breton ? S’il est certain que pour le Conseil Régional et l’Ademe, à l’initiative du plan régional éolien, le développement de l’énergie éolienne est un vrai choix, son impact sur la maîtrise de l’énergie en Bretagne ne restera-t-il pas marginal ? La réponse est alors dans les capacités de développement de ce type d’énergie renouvelalble. L’avenir de l’éolien est peut-être en mer, avec les éoliennes off-shore et les hydroliennes. Ces dernières, en cours d’expérimentation en France, montre déjà un fort potentiel sans certains désagréments de l’énergie éolienne (voir notre article sur l’hydrolienne de Bénodet). […]


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :