Publié par : nicolpj | 6 décembre, 2007

Une nouvelle énergie : les couches souillées…

Développant une imagination sans limite, les chercheurs penchent, aux quatre coins de la planète, sur de nouvelles sources d’énergies propres.

Le soleil, journal de Québec, dans son édition de mercredi, rapporte un projet d’usine de diesel synthétique fabriqué à partir de couches souillées.

L’entreprise mise sur une technique éprouvée, la pyrolyse, qui consiste à décomposer la matière organique pour obtenir d’autres produits.

Le Québec produit 180 millions par année. L’usine sauverait le quart du dépotoir, transformant 30 000 tonnes de couches en 11 000 tonnes de diesel.
L’avantage environnemental serait indéniable puisque, selon le dirigeant de l’entreprise, les déchets sont transformés en énergie, sans émissions toxiques puisque l’opération se déroule en absence d’oxygène.

Des essais devraient avoir lieu d’ici 6 mois et, si tout va bien, l’usine pourrait entrer en fonction d’ici deux ans.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :